Tout savoir sur les gilets de sauvetages

Pour la plaisance, il existe trois familles de gilets de sauvetage : 50, 100 et 150 N. Chacune est définie donc par la flottabilité du gilet (calculée pour un porteur de 70 kg) et exprimée en Newton.Le matériel collectif de sécurité, c’est fini ! Le gilet de sauvetage est désormais un équipement personnel que l’on emporte avec soi en mer. Voilà pourquoi vous choisirez un modèle adapté à votre morphologie, pas trop lourd et qui ne vous gêne pas dans vos mouvements. Vous vous entraînerez à enfiler rapidement votre gilet de sauvetage et vous familiariserez avec son entretien. En même temps que l’achat du gilet de sauvetage, pensez à vous équiper d’une longe de harnais et d’un kit de réamorçage. Vous pourrez ainsi parer à toutes situations.

Une bonne utilisation
Un gilet gonflable doit toujours se porter par-dessus les vêtements, pour éviter tous risques d’étouffement au moment du gonflage. Pensez-y quand vous vous couvrez et vérifiez que la ceinture est ajustée et les sangles bien passées sous les bras. Manuels ou automatiques, les gilets gonflables sont équipés d’une bouteille de CO² dont la capacité correspond au volume “gonflable” du poumon. Les modèles automatiques, quant à eux, se déclenchent seuls en cas de chute à la mer.

Pastille de sel ou hydrostatique ?
Tous les gilets automatiques possèdent également un système manuel de déclenchement. Le système automatique peut être à pastille de cellulose, laquelle, en se désagrégeant dans l’eau libère le système de déclenchement de la bouteille de CO². Les gilets gonflables que nous vous proposons ont une protection évitant les déclenchements intempestifs dus aux embruns. Le déclencheur à valve hydrostatique (système Hammar) s’active sous la pression de l’eau. En principe, 10 cm d’eau suffisent. Attention, le principe hydrostatique semble attrayant sur le papier – pas de déclenchement intempestif dû à l’humidité qui désagrège la pastille de cellulose -, mais dans la pratique, le déclencheur à valve hydrostatiqueest beaucoup plus difficile à réamorcer.

Extrait de l’article Accastillage Diffusion – Jean-Benoît – AD Ste Maxime